John Platings, de la construction de voile à la peinture


Début des années 70, John Platings eut la chance d'obtenir une place à la St. Martin's School of Art de Londres. Il y a passé quatre ans à penser, parler et "faire de l'art" comme il aime si bien se rappeler.

C'est grâce à un excellent professeur de dessin, que son goût de l'art s'est transformé en véritable passion. Cet homme aura joué un rôle majeur dans ses futurs travaux.

En réponse à la multitude d'influences auxquelles l'artiste a été soumis, il est passé à des oeuvres plus abstraites et moins figuratives.

"Curieusement, je me retrouve aujourd'hui à chercher des moyens de combiner les deux."



Après quatre ans d'art intensif, John et trois autres anciens étudiants d'art partent à la recherche de quelque chose de créatif et d'utile. Ils se sont mis à concevoir et à construire un trimaran de 50 pieds, financé en partie par une entreprise de meubles et de rénovation.

Douze ans plus tard, suite à une catastrophe, le trimaran fut naufrage à Majorque, mais ça, c'est une autre histoire...


Croyez-le ou non, John a racheté un autre bateau ! Avec l'aide de sa femme maintenant, il a produit deux personnes de très petite taille et a navigué jusqu'au sud de la France, où il y vit depuis quelques temps.



C'est à cette époque que l'artiste est tombé sur un ami architecte qui l'a persuadé de l'accompagner à une séance de dessin. Etant réticent à retomber dans ses premiers amours artistiques, il a fallut aller chercher l'artiste.

Le reste appartient à l'histoire : "Oserais-je le dire, la flamme s'est ravivée..."








Retrouvez les oeuvres de John Platings exposées à La Tribu du 1er au 30 juin.

Soirée de vernissage le vendredi 3 juin.

34 vues0 commentaire